Suivez ce plan  pour rédiger et venir à bout d’un article à partir d’une idée. Sachez  conquérir le lecteur et être visible sur les moteurs de recherche.

Étape zéro : savoir que le Web est un état d’esprit

Internet réalise ce qui dans la vie de tous les jours est difficile : la connexion, vous savez ce premier mot qui vous a permis de connaître vos amis, votre conjoint ou celui qui persuade un partenaire d’affaires de vous écouter ! Le Web est moins froid que le papier et on perçoit plus facilement l’humain derrière un article de Blog que sur le journal ou un magazine. Les  éditoriaux  répondent à la question : que peut-on attendre de vous ?  … C’est en donnant  une réponse que vous avez gardé des amis, un conjoint ou des partenaires d’affaires.

Maniez l’écriture comme une promesse, s’ils y croient, les lecteurs reviennent sur le site, cliquent sur les bannières publicitaires ou achètent le produit. Un conseil de plus :  à l’étape zéro, pour le brouillon, ne vous souciez ni de formulations ni d’orthographe, écrivez  ! Je l’appelle, effet de masse, plus le volume de l’écrit est important plus vous aurez tendance à spontanément organiser le jet. La connaissance du sujet accélère le processus, mais restez libre et ne corrigez qu’ à la fin.

Étape I :  choisir une structure pour l’article

Choisir une structure pour un article de Blog.
Classique, récit ou aparté ?

Brouillon achevé, il vous faut un moule. Ces trois types de Posts sont les plus fréquents, et rien ne vous empêche de  mélanger les genres.

Type classique

C’est la plus simple trame d’écriture. Chaque paragraphe commence par votre assertion suivie d’explications et fini par des faits ou des liens pour l’illustration. On enchaîne autant de paragraphes que nécessaire en suivant ce plan :

  • Annoncer directement le sujet et interpeller le lecteur par l’émotion ou la valeur partagée.
  • Développer  l’argument principal
  • Aborder un point secondaire (un contre-argument, parler horaires, tarifs, disponibilité…)
  • Citer des références ou des témoignages (expériences vécues, médias, normes, experts…)
  • Inviter à agir : poursuivre la lecture sur le Blog, s’abonner, contacter…
Type Narratif ou Storytelling

On a besoin de la situation de départ, du héraut et d’un bouleversement, j’écris « héraut » pour une symbolique ou une valeur partagée, mais le  héros fonctionne aussi. On commence par les dépeindre, et on enchaîne ainsi :

  • Dramatisation :  conflits, pertes, changements que les événements entraînent.
  • Quête :  l’énumération de faits, la citation d’experts et de références. A à la télé c’est le  moment où les enzymes détruisent les méchantes bactéries dans le lave vaisselle.
  • Épilogue : la mise en avant de qualités particulières, les vôtres ou celles du produit apportant la solution. Vous pouvez accompagner ce Call-to-Action implicite d’une formule plus directe.

Pour ce billet, ça donnerait :

Ça arrive, ça ne cesse pas d’arriver au rédacteur, cet espèce de blocage qui vous empêche de commencer un article sur des sujets que vous connaissez très bien. Probablement qu’il s’agit d’habitudes à changer, un autre regard pour aborder le sujet,  pas le regard du spécialiste, pas celui du néophyte, un regard subjectif c’est tout, celui qui a envie d’accomplissement et de réalisation… (Il y a 30 s je n’avais pas l’idée écrire ça : ça marche !)

Le Type Dialogue

Il peut emprunter aux deux précédents, mais sa particularité est un aparté avec le lecteur le long de l’article, et j’aurais pu  commencer comme ça :

Deux milles huit cents quatre vingt minutes, c’est le temps qu’il m’a fallut pour trouver l’idée de  cet article, ça vous arrive aussi la panne d’inspiration ?  En fait le sujet était tout trouvé : écrire !

Les outils de statistiques comme Google Analytics ne servent pas qu’au SEO. Ils  fournissent aussi des indices sur l’intérêt de vos articles : un lecteur qui quitte la page, mais reste sur le site continue de croire en  votre promesse !

Etape II : passer l’article au crible linguistique

Le ProofReading indispensable.
La relecture est votre bac à sable ! Avec l’aide de Marie ou
Le grand Robert

En dehors de la chasse aux erreurs et aux coquilles, des ajustements rendront l’écriture  attrayante et persuasive. Vous devez :

Le dire en peu de mots et sans présentatifs inutiles

Je suis en train d’écrire : j’écris. Il se trouve que du fait de : A cause de…

Etre Affirmatif plutôt que dubitatif

Voici des exemples qui peuvent vous servir : Servez-vous de ces exemples.

Privilégier la voix active pour les verbes

Les lecteurs sont plus impliqués et les phrases raccourcies à la forme active (13 mots). : La forme active implique plus le lecteur et raccourcit les phrases (11 mots).

Utiliser des formulations percutantes

Revoyez vos habitudes.  : Remettez en questions vos habitudes.

Etape III : Trouver un titre pour l’article

Comment trouver un titre pour un article de Blog ?

Le définir à la fin permet la transmission fidèle du contenu et de la tonalité. Certains le font au début comme un fil directeur, pourquoi pas, mais n’en soyez pas prisonnier.

Un titre est autonome : compréhensible sans avoir besoin de la description de l’article. Comment le résumer en une phrase ?  Avec des trucs créatifs sans penser SEO dans un premier temps.

Apostrophe – invocation

Eh vous, voila de quoi inspirer votre prochain article ! | Blogging, les déclics d’une écriture inspirée

Clin d’œil – Citation

Écrivez un article irrésistible de plus avant la prochaine lune ! | Le Blogging, c’est plus une  méthode qu’ inspiration ou transpiration

Solution – avantages

Apprenez rapidement la methode des Blogeurs professionnels | Ecrivez un article de fond en 20 minutes !

Renverser un postulat

Dompter Google et séduire le lecteur, c’est dur … Pas vraiment ! | Le Guest Blogging est mort ! Faux,  on vous l’explique

Opposition – Controverse

Les femmes et les hommes, quelle différence avec l’écrit ? | Les hommes écrivent plus facilement que les femmes (plus polémique !)

Défi

Blogging : ne soyez pas timide, lancez-vous ! | Soyez original avec votre calendrier éditorial

Révélation – Chevalier Blanc

Découvrez le secret de l’article de Blog irrésistible | La méthode pour mettre à jour son blog et  garder ses lecteurs

Etape IV : passez l’article au crible SEO

Le On-Page SEO d'un article de Blog.
Le tout est d’avoir du contenu à verser.

Il va y avoir des choix déchirants, quelques tournures bien senties que vous allez revoir pour intégrer des mots clés à des endroits stratégiques. Votre avantage est de travailler avec de la matière, celle de l’étape II. Difficile de communiquer avec pour seule langue des mots clés ! Nous n’allons pas faire le tour des éléments On-Page et Off-Page du SEO, mais armer suffisamment cet article pour être visible sur le Net.  C’est possible avec des ajustements ici :

  Titre Description Lienshiérarchies textuelles Image.

Optimiser le titre

En français, le mot titre désigne deux choses différentes, la balise <title> donnant un nom à la page et la hiérarchie textuelle de premier niveau <h1> : le bloc en gras en haut de l’article.  Les éditeurs visuels pour nous faciliter la tâche, inscrivent la même chose dans les deux balises, mais il faut savoir que les  moteurs de recherche, onglets de navigateur et signet de favoris affichent le contenu de <title>. Il est conseillé de corriger le comportement par défaut des CMS en mettant des textes différents dans chaque balises. C’est possible avec certains thèmes Premium WordPress ou un avec  plugin SEO gratuit.

  • <TITLE> est indispensable pour le référencement naturel et à  la validation W3C du code HTML : balise  présente et pleine. Ici→
  • <H1> est une clé de structure hiérarchique et aide le moteur à identifier le contenu textuel : une seule balise par page. Plus rendrait suspect de Spamming
seo-settings-news-theme
Ce site utilise les réglage SEO du News Theme

Comment optimiser les libellés ?

  • <title> : décrivez fidèlement le contenu avec les principaux mots clés. Pour un lecteur pas encore sur le site, c’est la petite partie visible de l’article, alors provoquez la connexion par l’accroche personnelle.
  • <h1> :  pensez à une formulation en longue traîne des mots clés. L’internaute est sur le site, dites-lui ce que vous allez lui apporter.
  • Le fait de les répliquer dans <h1> ne donnera pas plus de poids aux mots clés contenus dans la balise <title> ( moz.com : Ranking Factors 2013 ).
  • Quelle longueur pour un titre ? Idéalement moins de 64 et 70 caractères maximum. Titre – W3C | Titre – Moz.com 
Ecrire la Meta description

Elle est optionnelle comme tout ce qui est meta en HTML et complète la balise <title>. Les moteurs s’en servent en priorité pour présenter une page, mais n’entre pas en ligne de compte dans le calcul de positionnement (pour être exact son poids est négligeable).

La longueur optimale d’une meta description, c’est 155 caractères maximum pour convenir à tous les moteurs de recherche.

Il est toujours utile d’ajouter des mots clés car l’internaute clique plus facilement là où se trouvent ceux qu’il utilise. A quel moment écrire la description ? Après avoir retenu un titre pour l’éclairer et créer une connexion personnelle avec l’internaute. Le guide de Content Marketing Institut : Comment écrire une description pour toutes les situations.

Optimiser les liens
Optimiser les liens d'un article de Blog.
Utiliser l’attribut nofollow au cas par cas.

Quantité et qualité des liens sont un vote qui participe à l’indice PageRank de Google. Plus le PR est élevé, plus la page est considérée comme une référence privilégiée, ce qui améliorera son classement. Bing et d’autres moteurs ont des mécaniques similaires. On fait deux choses en créant un lien sur un site : un vote de qualité ( qui engage votre PR) et un transfert  à la page cible d’une partie du crédit gagné par son contenu. Un bon lien réunira ces deux critères :

  • Pertinence : c’est une référence ou une autre approche du sujet.
  • Expérience utilisateur :  pas de Pop-up bloquants ou de contenus sans rapports, ce qui est promis dans l’ancre du lien doit être sur la page. Si elle inclut  accessoirement une offre d’abonnement ou de vente, ce n’est pas dommageable.

Il est possible de contrôler le transfert de PR avec l’attribut nofollow des liens :

optimiser les liens d'un article de Blog

 Un lien standard, par défaut Follow, transfert un pourcentage de PageRank. Un lien avec l’attribut NoFollow ne transmettra pas de PR, mais cette part va s’évaporer. C’est l’évolution actuelle de Google qui veut faire réfléchir les éditeurs à la pertinence de tout lien sortant. Google cite les cas ou le nofollow est obligatoire sous peine d’être pénalisé :  rel »nofollow ». On peut effectue ce réglage en zappant sur l’interface texte de l’éditeur visuel, en utilisant une des suites SEO gratuite de WordPress ou un plugin comme  WP Edit.

Optimiser la hiérarchie textuelle

Le marqueur le plus important est le titre de premier niveau <h1>. L’intérêt des sous-titres pour le SEO est secondaire. Pensez plutôt à les utiliser pour relancer l’attention du lecteur, créer un repère visuel ou placer un Call-To-Action.

Faites ce test : lisez l’article sans sous-titres. Est-ce-que le lien entre les différentes parties du texte reste évident ? Avec une structure, la clé du discours, c’est le moment. Le sous-titre est juste le chapiteau sous lequel passe le chemin déjà tracé du lecteur. Repérez les moments de l’article pour en placer un.

Ils sont secondaires, mais pas inutiles au SEO. Les moteurs considèrent tout le contenu d’une page pour juger de sa pertinence, mais au lieu de présenter sa méta description, quelques fois c’est l’extrait correspondant à la requête qui’ils affichent. Un texte pertinent et un  sous-titre emballeur inciteront à cliquer sur votre résultat.

Optimiser les images

Les images fascinent et attirent du trafic. Elle sont référencées de manière autonome. Une image dans un texte est donc un Backlink natif ! Optimisez ces quatre éléments :

Réveillez votre inspiration de Blogueur - Optimiser les images

  • Nom du fichier : décrivez l’image plutôt que l’article. L’internaute écrira  plus sûrement point d’interrogation que questionnements existentiels s’il cherche l’image de çà : ?
  • URL de l’image : par défaut ce sera  la structure de permaliens du site et le nom du fichier local d’où l’intérêt de le réécrire. 
  • Balise ALT de l’image : décrire le contexte du paragraphe illustré ou utiliser le titre de l’article. 
  • Fichier attaché : WordPress en crée pour chaque élément de la bibliothèque. Le petit truc SEO est de choisir comme adresse de destination celle du fichier attaché plutôt que celle de l’image.  Il suffit ensuite d’ajouter les lien et descriptif de l’article au contenu du fichier attaché (ne le faire que pour un seul média afin de ne pas diluer le LinkJuice) .

Forepeek – Les plugins  Wordpress conseillés |  TagSeo – Google et les image 

A-t-on oublié de parler de mots-clés ?

Comment optimiser les mots clés d'un article de Blog.
Prix du référencement naturel :  la qualité.

Non, puisque si vous savez de quoi vous parlez. ils sont forcément dans l’article… N’est-ce-pas ?  Pour affiner vos mots clés et connaitre les requêtes utilisées dans un moteur, interrogez la première page de résultats de Google avec le titre ou la thématique de votre article. Ensuite utilisez des outils en ligne pour découvrir l’anatomie  SEO de ces pages et les sites leurs faisant des Backlinks :  Open Site Explorer –  Majestic SEO – AHREFSBrowseo. La version gratuite du logiciel ScreamingFrog peut faire tout le travail pour vous.  Exploitez aussi ces informations pour laisser des commentaires et promouvoir l’article. Mieux se positionner sur un moteur de recherche, c’est faire mieux que le concurrent, pas seulement sur ces mots-clés, voici quelque soit le sujet une synthèse de paramètres On-Page SEO .

Dans votre fil d'actualités

Publié par Gérard

Le magazine fait découvrir les outils de l'entreprise en ligne. Conseil et Coaching accompagnent la réalisation du projet numérique. Audit, premier pas ou conforter une présence établie. Marketing Frames forge des plans adaptés et sûrs pour vos : Stratégie éditoriale - Référencement naturel et payant - Réseaux Sociaux - Marketing en ligne.