Le discours de Mohamed Moussaoui semble s’aligner sur cette fiction politique qu’est l’Islam de France, mais ce qu’il avance c’est la création d’un délit de blasphème, la désécularisation de la population et la fin de la laïcité.

La presse des grands boulevards et les médias publics ne manquent pas de le citer et de le mettre en avant à chaque fois que l’islam est interpellé dans ce pays : inquiétant ! Le Président du CFCM a déclaré sur France Info le 27 octobre qu’il ne souhaitait pas que que les caricatures du Prophète musulman soit montrées une nouvelle foi dans les écoles (ce qui ressemble à un ultimatum).

Du Maroc au Pakistan, des Chefs d’Etats et de Gouvernement étrangers ont condamné les déclarations de Macron sur la liberté d’expression, il se place donc sur la même ligne et à plus de choses en commun avec eux qu’avec la France. Oui à ces caricatures dans le système éducatif. Il est là aussi pour apprendre aux élèves à éprouver leurs certitudes et ne pas confondre outrage avec questionnements. L’outrance fait partie de la liberté sinon ce ne serait que soumission. Moussaoui est loin de se projeter dans ce pays.

Dans la même déclaration, Il affirme que  “le devoir de la fraternité nous impose à tous de renoncer à certains droits pour que la fraternité règne dans notre pays” La restriction des libertés au nom de la fraternité ! Il faut dire que certains irresponsables ou fossoyeurs de l’Occident lui ont facilité le discours car il faut beaucoup d’acrobaties intellectuelles pour faire d’une devise un principe de droit : décision de Conseil Constitutionnel  n° 2018-717/718 QPC du 6 juillet 2018.

Cette devise visait dans un contexte politique précis à associer des sujets et plus tard des citoyens au projet républicain : des personnes sans différences majeures culturelles ou religieuses ! Ce n’est pas le cas de la démographie française au XXIe siècle. Ce principe n’est applicable dans aucun pays musulmans où la fraternité ne peut être que religieuse et même Mohamed Moussaoui devrait en convenir. Une évolution pernicieuse du principe est orchestrée car maintenant, on passe de “l’exemption pénale” au “délit caractérisé“. Il faut aussi rappeler que Nicole Belloubet l’ex Ministre de la Justice a inventé un délit de blasphème inexistant dans l’affaire Mila. 

En 15 jours, professeur égorgé et trois morts à Nice

Pour l’attentat de Nice, Mohamed Moussaoui adresse sur Twitter ses condoléances aux Catholiques : pas aux français. Il parle de Mouloud et de Toussaint et ignore que c’est un acte qui concerne tous les français et les habitants de ce pays, pas seulement les religions.

Duplicité du CFCM

Son invitation à fermer les mosquées ne tient pas à une contrition particulière, c’est juste le reconfinement Covid en vigueur dès le 29/10/2020 à minuit qui l’exige, et ajoutons que le Mouloud comme Noël est une fête familial donc pas grandes festivités ne seront annulées.

Le Ministre de l’intérieur Gérald Darmanin n’a rien compris quand il évoque l’enseignement de l’Arabe ou le financement du culte musulman. L’islam est religion d’Etat et l’Arabe langue officielle ou nationale dans les pays dits musulmans qui ont exporté intégrisme et terrorisme. Ce n’est pas une question d’enseignement, mais simplement une question d’adhésion à des valeurs.

Les Musulmans n’adhèreront jamais aux valeurs de la République, Occidentales ou Européennes. Le Pacte de Marrakech signé par cette majorité empêche la France de légiférer contre les manifestations sociales ou politiques liées à un groupe de personnes : polygamie, mariage prépubère, excision… En Allemagne ou en Belgique les partis peuvent exister sur base confessionnelle, comment compte-t-il les interdire en France, un pays sous tutelle du droit de L’Union Européenne ?

Ajouter au fil d'actualités

Publié par Gérard

Le magazine fait découvrir les outils de l'entreprise en ligne. Conseil et Coaching accompagnent la réalisation du projet numérique. Audit, premier pas ou conforter une présence établie. Marketing Frames forge des plans adaptés et sûrs pour vos : Stratégie éditoriale - Référencement naturel et payant - Réseaux Sociaux - Marketing en ligne.