Après le second marché de noms de domaines… le troisième !

Pigeon Dropping est une expression inventée par Rick Schwartz à propos de domaines invendables. Lui, il a senti le vent venir, le nom de domaine porno.com, acheté 42000 $ en 1997 l’a rendu millionnaire. Associer  » Dropping « , terme désignant un domaine non renouvelé par son propriétaire… et la fiente malencontreuse de l’oiseau c’est le coté facétieux du personnage.

Après le second marché de noms de domaines... le troisième !

Le Pigeon Shit ça se recycle !.


Les malheureux en affaires se retrouvent sur Pigeon Domain la place de marché des noms de domaines mal aimés et des vielles peaux du web. Rick Schwartz y représente le saint patron des pigeons. Ce n’est pas la seule possibilité de gagner de l’argent avec des domaines malchanceux…

Des Opportunités de Domaining avec le FBI et la police

Le site de veille, domainesinfo rapporte que 758 noms de domaines ont été saisis en moins de deux ans aux États-Unis, suite aux opérations du NIPRCC visant la contrefaçon.

En partant du principe que les sites saisis perdent référencement et valeur, Pigeon Domains est tout indiqué pour que ces .tld s’y rachètent une conduite. Plus sérieusement, on se dira que les enchères judiciaires de noms de domaines sont une niche à exploiter.

Dans votre fil d'actualités

Publié par Gérard

Le magazine fait découvrir les outils de l'entreprise en ligne. Conseil et Coaching accompagnent la réalisation du projet numérique. Audit, premier pas ou conforter une présence établie. Marketing Frames forge des plans adaptés et sûrs pour vos : Stratégie éditoriale - Référencement naturel et payant - Réseaux Sociaux - Marketing en ligne.