L’arrêt de Forepeek Conseil étant provisoire, j’étudie toutes les formes de collaboration possible y compris salariées, ce qui m’a amené à une inscription à Pôle Emploi : toujours aussi dévoués et effaces, ils m’envoient un certain nombre d’offres pour “équipier en restauration rapide” ou “contrat d’apprentissage”

Non, il n’y a pas de sots métiers, mais avec trois diplômes universitaires, des certifications dans les technologies de l’information, je m’attends un peu à autre chose. Remarque que l’ancien directeur adjoint de Pôle emploi est passé directeur des services à l’Élysée avec Macron… C’est peu être un effet attraction de compétences… Faut dire qu’un ancien Président de la République a même brigué la direction du PSG.

Pôle Emploi aide-t-il le créateur d'entreprise ?
Pôle Emploi de Lille Sud

Revenons à Pôle Emploi qui m’envoie des courriers sur un ton très sérieux disant que l’association Maillage fait des permanences dans mon agence et que je pourrais créer l’entreprise de mes rêves après les 2h30 de réunion. Une visite sur le site de l’association me montre qu’ils sont férus des mots magiques Solidarité – Egalité qui amorcent la pompe à fric des fonds publics !

J’ai déjà assisté à ce type de réunion suscité par PE, le problème est qu’ils ne ciblent jamais les audiences, qu’on tient le même discours à des gens d’expériences professionnelle, de formations et d’histoires personnelles différentes. Un discours uniforme dans un minimum de temps a pour résultat une présentation “l’entreprise pour la maternelle” et dit aux gens qu’on se paye leur tête !

Faisons le travail que Pôle Emploi est incapable de faire

Pour démythifier la création entreprise et faciliter le parcours, il y a beaucoup d’obstacles à lever avant d’en d’arriver à l’annuaire des financements publics et privés disponibles !

Ce n’est pas une réunion, mais quatre ateliers ou plus de deux ou trois heures qu’il faudrait. Non, l’argent n’est pas le premier obstacle ! Chaque réunion devrait être autonome et débloquer un frein précis du parcours de création.

I. L’envie

Tout ce que peut faire une réunion introductive , c’est donner l’envie d’entreprendre :

OSER : La réflexion; la confrontation; l’action

En général une personne titillée par l’entrepreneuriat veut faire pareil que quelqu’un de son entourage, tirer profit d’un savoir-faire personnel ou alors, n’a pas vraiment d’idée, mais souhaite s’assurer une autonomie financière. On est encore loin du plan d’activité, mais cela permet de prendre de l’assurance en formulant ses désirs et ses projets, de les confronter aux autres.

D’où l’importance du ciblage en fonction des intentions déclarées et du profil personnel des personnes suivies, ce qui est en principe le travail des Conseillers qui coûtent un pognon monstre pour paraphraser quelqu’un… Certains sont à un niveau de maturation plus important du projet, c’est le temps de la confrontation.

II. Faisabilité

Avant de passer à l’action, il est préférable de connaitre les contraintes du secteur d’activité envisagé. Par exemple :

  • Conditions de connaissances des professions réglementées : diplômes, certifications… Délivrés en France ou en Europe
  • Conditions légales : en dehors de la capacité civile, il y a aussi l’éventualité de condamnations prononcées comme les interdiction d’exercer une profession, bancaire, de gérer, Un résumé sur BpiFrance

Il vaut mieux s’apercevoir ici d’une impossibilité ou d’un obstacle que de l’affronter après avoir dessiné un plan d’affaire et recherché les financements.

Les financiers potentiels ne doivent avoir aucun doute sur la disponibilité de l’entrepreneur. Les circonstances personnelles ou familiales doivent êtres passées en revue et tournée (dans la mesure du possible) comme en faveur, plutôt que comme un obstacle.

C’est le temps de la démarche où on peut prendre connaissance du retour d’expérience de personnes qui ont tenté l’aventure. Ensuite on s’attaque au gros atelier…

III. Plan d’affaires

Pôle Emploi aide-t-il le créateur d'entreprise ?
Le projet s’adapte à son environnement, pas le contraire !

Dans le cadre de la création d’entreprise, on entendra une foule d’expressions : modèle économique, plan d’affaires, plan d’actions, plan marketing... Une participation envisagée comme un prêt (rentabilité de l’argent), un placement (importance de la durée) ou comme une participation active à la vie du produit et de l’entreprise demandera des présentations légèrement différentes de son projet.

Ce qu’attend par exemple une banque pour un prêt est synthétisé dans ce PDF. Pour les conseils, ce site dédié à la création d’entreprise est utile (il s’agit du Crédit Agricole). En formulant toutes les questions que se poserait un apporteur de fonds, les termes précédents sont beaucoup plus clairs :

  1. Qu’est ce qui vous fait croire que l’entreprise va gagner de l’argent ?
  2. Comment allez-vous assurer la couverture des coûts de lancement et de fonctionnement ?
  3. Qui décide quoi et fait quoi chez vous ?
  4. Comment planifiez-vous vos actions de recrutement ou l’adaptation de vos capacités en cas de hausse ou de baisse du chiffre d’affaires ?
  5. Quel est votre marge de manœuvres pour maintenir l’intérêt des clients ?
  6. A quel moment, atteindrez-vous le seuil de rentabilité : celui où les entrées d’argent équilibrent au moins les sorties ?

Si vous savez répondre à ces questions, vous avez de quoi nourrir un Modèle économique et un Plan d’affaires. Chacun de ses termes privilégie un type d’informations et une logique d’argumentation. Je le détaille plus bas et pour l’instant, je continue le fil conducteur…

IV. Financement

On l’envisage n’est ce pas quand tout le reste est verrouillé ! Aussi nombreuses que puissent être les ressources, sans Plan d’Affaires solide, PE vous donne un bottin scellé !

Pôle Emploi aide-t-il le créateur d'entreprise ?
Ils ne font pas de bébés tout seuls..

Il ne faut pas hésiter à démarcher les banques privées, mais il faut savoir qu’il existe une banque publique dont le slogan est “en complément du marché, pour répondre aux différents besoins de financement des entreprises”. Le Plan d’Affaire est aussi indispensable, mais si l’argent est l’unique obstacle : BpiFrance propose ses solutions pour les petites, moyennes et grande entreprises.

Pour les petites, une aide permet l’exonération partielle ou totale des charges sociales pendant un an. Tous les entrepreneurs peuvent en bénéficier depuis 2019 (réservée au début aux demandeurs d’emploi de moins de 30 ans ou aux bénéficiaires d’allocations sociales). L’ACRE.

Elle est modeste, mais l’aide de l’AGEFIPH aux personnes handicapées est cumulable avec d’autres. Un outil pour le maintien dans l’emploi ou la création d’entreprise. Aplanir l’obstacle superflu, c’est ce qui se fait aussi pour les personnes présentant un risque majeur de santé et qui souhaitent obtenir un prêt professionnel, AERAS.

Mieux que les réunions bateaux de Pôle Emploi, la lecture d’une page sur le site du ministère de l’économie fait gagner du temps ! C’est une synthèse des mécanismes d’accompagnement et de financement. Vous remarquerez que je ne parle pas des CCI, eh bien je les ai croisé in situ et sur les réseaux sociaux : pimbêches et chichiteux !

Quelles informations pour les business plan et model ?

Le Modèle Économique précise pourquoi il est possible d’engranger du profit de manière prévisible et régulière avec une entreprise :

  • Description du produit/Service
  • Étude de marché
  • La proposition de valeur

C’est en quelque sorte la délimitation de votre terrain de jeu.

Le plan d’affaires ou Business plan dit comment vous allez jouer et donne une idée raisonnable des chances de succès

  • Plan Financier;
  • Plan Organisationnel;
  • Plan Logistique;
  • Plan Marketing ;
  • Plan d’Actions;

Toutes ces informations peuvent êtres ventilées entre les deux rubriques. Le ME démontre l’opportunité d’affaires . Le PA détaille une stratégie qui la concrétise en profits. Sans pouvoir l’éliminer totalement, cette présentation montrera à l’apporteur de fonds que le risque est réduit .

Concernant la forme de l’activité, Il est préférable d’affiner son choix au fur et mesure de la définition du plan d’affaires. La transformation de l’activité de personne physique en société ou la modification de celle-ci a des conséquences fiscales, un effet sur la cession d’actifs, la responsabilité civile ou encore la prise de décisions dans l’entreprise. Cette élément certain doit figurer dans toute présentation : portail pro du service-public

Un des outils préférés des Cabinets de Conseil est la Présentation-Canevas. On peut la télécharger sur le site de l’auteur (en anglais). D’autres ressources potentiellement intéressantes : pour un premier essai ou un entrepreneur compulsif. Il y en a aussi chez nos voisins belges (règles similaire) : 1819.Brussels

Depuis que je suis en relation avec Pôle Emploi, j’ai entendu pas mal de discours que je ne n’hésite pas à qualifier de débiles, de type Entrepreneuriat des quartiers et pourquoi pas de la cage d’escaliers ? Au lieu de placer les gens dans des postures de victimes ou des segments de couleur, confessionnels, ethniques ou de genre on devrait plutôt leur donner les moyens de parler d’égal à égal avec tous les acteurs du monde des affaires, et c’est possible en leur faisant toucher du doigt la rationalité économique.

Iconographie : Geralt – Pixabay – CC0

Ajouter au fil d'actualités

Publié par Gérard

Le magazine fait découvrir les outils de l'entreprise en ligne. Conseil et Coaching accompagnent la réalisation du projet numérique. Audit, premier pas ou conforter une présence établie. Marketing Frames forge des plans adaptés et sûrs pour vos : Stratégie éditoriale - Référencement naturel et payant - Réseaux Sociaux - Marketing en ligne.