En définitive, je ne recommande plus Kuratur, même si l’outil à plein de potentialités que je détaille dans l’article, il n’est tout simplement pas fonctionnel ! Après un mois d’utilisation, je constate que :

  • La mise à jour automatique pour les deux réseaux n’a jamais fonctionné, malgré la promesse du produit.
  • La connexion avec Facebook ne fonctionne pas et l’extraction de données n’est plus possible.
  • La mise à jour manuelle de Twitter a souvent bloqué et ne fonctionne plus.
  • Le support est muet.

Transformer le produit de sa veille en magazine en ligne  qui se met à jour automatiquement est ultra pratique. Pouvoir intégrer ce contenu et le faire bénéficier de l’architecture éditoriale et des paramètres SEO de son site… C’est Kuratur.

 Kuratur… Beaucoup plus que de la Curation !

Comme le suggère la vidéo, le démarrage est rapide, la configuration des filtres est ce qui prend le plus de temps, mais Forepeek à créé une maquette et l’a dotée de contenu en moins de trois quarts d’heure.

  • Etape I : choisir un nom, une fréquence d’actualisation et éventuellement ajouter un code de suivi Google Analytics ou Chartbeat.
  • Etape II : Choisir un habillage parmi les 4 thèmes proposés et le nombre de colonnes.
  • Etape III : la personnalisation qu’on peut remettre à plus tard, mais qui fait partie des grandes qualités de Kuratur. Le choix de l’image, de la couleur de l’entête, des arrières plans ou même des liens. Ce qui permet d’ associer les couleurs de son site et son identité graphique.
  • Etape IV : incorporer du contenu. Le glisser-déposer répartit facilement les blocs entre les colonnes. Pour l’instant deux source de veille sont  disponibles : Twitter et Facebook.

Mine de rien, on vient de relever en quelques minutes le défi quotidien de la stratégie éditoriale : du contenu frais, des liens de référence et identifier des lieux où votre audience peut se donner rendez-vous ! Il ne vous reste plus qu’a partager la page ou à l’intégrer sur votre site

Comment utiliser Kuratur ?

Les filtres de contenus sur Twitter sont nombreux, URLs de  liste  ou de profil individuel, mots clés, Hashtags, mentions. Il existe même un bloc pour les top Followers ce qui permet de mettre en avant les abonnés à la page. Pour Facebook la sélection se fait avec un ID de page ou des mots clés.

Le contrôle de l’apparence est poussé. Pour toutes les sources il est possible d’inclure ou d’exclure des mots ou expressions, choisir d’afficher  l’image du contenu, la photo de profil où même la description de l’article sur le site de publication. L’éditeur inclut des  blocs de hiérarchie textuelle, tête de rubrique, sous-titre et boite de texte.

Le site est encore en version beta, ce qui excuse  quelques désagréments.  Si  l’extraction de contenu est OK avec Facebook, se connecter avec les identifiants de ce réseau sur Kuratur est problématique de même que le fonctionnement plutôt aléatoire du Fil RSS. L’intégration de la page dans le thème Forepeek n’a pas posé de problèmes. Je n’utilise plus le produit, mai ma page de veille ressemblait à ceci. On souhaite à Kuratur  d’aller  au bout du projet car l’application a  les qualités pour faire partie de votre arsenal :

SEO et  stratégie de contenu

Le plugin WordPress Kuratur  importe le contenu en tant que Post  ou page.  On pourra faire les réglages  habituels de rubrique,  méta description ou des balises H1 et TITLE. Sur le magazine, Il y a deux façons d’interagir avec une nouvelle, le clic sur le site de publication ou le profil social. Ceci augmente l’intérêt pour le lecteur et constitue une double opportunité quand ont est soi-même mentionné dans la veille de quelqu’un.

Vous pensez à des  mentions réciproques ? Moi aussi, c’est une occasion de Netlinking si on le fait dans les règles de l’art : pertinence contextuelle, expérience utilisateur sur le site de destination et à une  fréquence raisonnable. De plus, le titre du document, les libellés de rubrique et tous  les éléments textuels sont ancrables, ce qui constitue une  opportunité autant  pour le maillage interne du site que pour des liens externes.

Conversion et génération de trafic

La veille étant automatisée, on peut créer avec un effort minimum des pages de veille très focalisées. Je pourrais pour mon intérêt professionnel créer plusieurs magazines centrés sur une seule problématiques, par exemple : les URLs canoniques, Le poids d’une page web, la traduction de contenu web, le référencement local…

Les sites de Q&A relatifs à votre domaine sont une autre  idée de veille spécifique. Ils apportent les réponses que recherchent les internautes et leur autorité ajoutée au positionnement du votre augmentera la pertinence de ce lien dans les moteurs de recherches. Même si on ne les intègres pas sur son site, ces pages dédiées à un sujet précis sont des documents de travail pratiques pour  toute personne impliquée dans la production du contenu.

Peut-être que la version Alpha et des offres premium permettront l’utilisation de scripts externes. On peut utiliser les fichiers du thème de son site, mais je n’ai pas pu en intégrer dans le document même.  Toutefois la version texte dans l’éditeur  permet de repérer des emplacements pour  une image, un lien ou un bloc en HTML.

Cerise sur le gâteau, le rendu sur mobile de Kuratur est agréable ! Clic

Dans votre fil d'actualités

Publié par Gérard

Le magazine fait découvrir les outils de l'entreprise en ligne. Conseil et Coaching accompagnent la réalisation du projet numérique. Audit, premier pas ou conforter une présence établie. Marketing Frames forge des plans adaptés et sûrs pour vos : Stratégie éditoriale - Référencement naturel et payant - Réseaux Sociaux - Marketing en ligne.